Pierre Boismenu

L’événement, l’existence

 

L’EVENEMENT, l’EXISTENCE

Qu’est-ce qui se passe ?

… rien  …, un « ange » comme on dit…

Ange, cet autre nom du rien, du rien d’être: inconsistance ontologique, pur possible. Inconsistance éthique aussi bien : Archange Gabriel ou ce diable de Belzébuth, « L’ange est créé en état de bonheur mais libre de tourner au bien ou au mal », nous dit une mythologie chrétienne. Inconsistance sexuelle finalement: incorporel hors chair, la question même du sexe des anges disqualifie toute pensée. En fait, une multiplicité inconsistante. Denys l’Aréopagite, théologien, parle d’une « multiplicité d’intermédiaires qui prolifèrent hiérarchiquement[i] » entre le Créateur, l’Un qui Est en retrait et la créature, l’être-là qui en sera tombé ; et Alain de Libera[ii], médiéviste, précise qu’ils constituent; « un système de places où chacun est assigné à résidence… à manens, du latin mansio, [mis à l’arrêt] entre le moment de la sortie [de l’aller] et le moment du retour;, à quoi, ajoute Libera , « Maître Eckart oppose la mobilité dynamique de l’âme humaine, qui, en se fondant sur le néant, monte au dessus de tout le créé, ce que ne peut faire l’ange. ».

On dit en effet, quand rien n’arrive: non pas « un ange se passe », mais « un ange passe », le « se » dit réflexif forclos de l’énoncé : quand l’ange passe, ne passe pas « se ». L’ange aura passé, toujours déjà passé, n’ayant jamais eu lieu d’être, « irréel ». Quand quelque chose en revanche se passe, que ça arrive, on appelle ça un événement.

[i] Cf la « triple triade » de la « Hiérarchie céleste » : séraphins, chérubins et trônes.

[ii] Alain de Libera : L’invention du sujet moderne, cours au collège de France 2013-2014,p 35. Ed Vrin .

Pour lire la suite cliquer ci-dessous :
L’evenement, l’existence