Claude Rabant « Jalousie »

 

 

À la scène comme sur l’« autre scène »,Ia même question énigmatique insiste: pourquoi le jaloux préfère-t-il à tout la persécution mortelle qu’il s’inflige et qu’il inflige à l’aimé(e) soupçonné(e) ? Le théâtre tragique – la Médée de Sénèque, celle d’Euripide, Othello bien sûr, Andromaque et sa cascade de passions jalouses – et le discours des patients se répondent d’un fragment à l’autre de ce livre en forme de «jalousie, mode d’emploi». Avec une malice aimable et réservée, avec Gaston Leroux et Jacques Lacan, Georges Bataille et Valérie Trierweiler, et en revenant sur Tausk, le psychanalyste Claude Rabant introduit à une autre question : et si c’était par jalousie que les morts tuaient le bonheur des vivants ?