Chargement Évènements

« Tous les Évènements

  • Cet évènement est passé

Paris – Annick Outters à propos de son livre Madame, lettres d’une schizophrène à sa « psy » – co-écrit avec Marion Whyte

15 janvier 2022 : 14 h 30 min

Madame, Lettres d’une schizophrène à sa psy .

Madame, c’est moi, Annick Outters psychanalyste.
La dite schizophrène, c’est Marion Whyte, ma patient, depuis qu’un jour de ses 16 ou 17 ans , et  après une tentative de suicide dans la cour du lycée, elle fut envoyée aux Urgences puis au CMP dans lequel je travaillais en tant que psychologue  … C’est là que le l’ai rencontrée. 
Ces entretiens se succèdent pendant 2 ans  accompagnés de façon parallèle par l’envoi de missives qui me sont adressées,  écrites avec une  écriture poétique jointes à des dessins ou très beaux collages . A travers ces écrits se dessine pour moi un autre monde inaperçu dans la parole de Marion , un monde envahi par l’angoisse .
La parole et l’écrit, Deux mondes parallèles.
« Et je n’a pas envie d’en parler. Plus de ces mots débiles qui enragent choses ??? » m’écrit t’elle avant de quitter le CMP » et plus tard.. ,  «  j’ai décidé de vous écrire… Lucy ne gère pas ce que j’écris » .
Lucy, c’est  celui qui commande, c’est  Lucifer, l’ange du mal et de la mor , c’est aussi le lieu de la jouissance de l’Autre duquel il est nécessaire de pouvoir s’arracher.
Pour échapper au Réel et à l’horreur de la chose, l’écriture serait la seule issue :
« Si lui m’aurait demandé de mourir, c’aurait été nettement plus facile, las, à présent  Il me faut tourner en rond, inutilement jusque l’inspiration.. »
Peu à peu se met en place au cours de ces Quinze années, dans le cadre du transfert, une écriture qui entre nous, permet  « commune mesure », un accord sur « Lalangue » , langue « de rythme, de sons et de couleurs … jusqu’à ce jour de mai 2019, alors que Marion est une nouvelle fois hospitalisée après des scarifications de plus en plus profondes, où je lui propose l’écriture d’un « livre à deux » .
Le livre est un saut, un « jump » qui tente d’inclure le Réel dans sa condition d’impossible à dire… dont il s’agit de tirer questions et conséquences. Marion, dans le cadre du transfert y opère un véritable nouage, une invention poétique magnifique  mais aussi opératoire qui, au delà d’elle-même questionne la structure du sujet et l’humanité 

Au local du Cercle freudien – 10 passage Montbrun 75014 Paris

10 passage Montbrun
Paris, France
+ Google Map